Validation des acquis de l'expérience

Validation des acquis de l’expérience

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) offre à toute personne engagée dans la vie active la possibilité d’obtenir une certification professionnelle, indépendamment de ses diplômes ou de son niveau de qualification initial en reconnaissant les compétences acquises au cours de l’expérience professionnelle.     

La certification recherchée peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle, et elle doit obligatoirement être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Une fois obtenue, cette certification VAE aura une valeur équivalente à celle obtenue par le biais d’une formation.

 

La définition du projet

 

Il s’agit d’une étape préalable et indispensable à la démarche VAE. Le candidat doit définir son projet professionnel et identifier le diplôme correspondant à son expérience.

 

Public concerné :

Toute personne sans condition de statut professionnel, d’âge ou de niveau d’étude disposant d’une expérience :

– En lien direct avec le diplôme ou titre envisagé,

– Ayant de l’expérience professionnelle cumulée de façon continue ou non, à temps plein ou à temps partiel (il est toutefois conseillé d’avoir acquis plus d’année d’expérience), en lien avec l’acquisition des compétences de la certification visée.

 

 

La demande de recevabilité

 

Il s’agit de la première étape de la démarche de Validation des Acquis de l’Expérience. C’est une étape obligatoire à caractère administratif.

Conditions d’accès :

La VAE est accessible à tout citoyen Français (ou étranger bénéficiant d’un permis de travail sur le territoire), quel que soit son âge, son statut et son niveau de formation.

Plus précisément, quel que soit votre niveau de qualification et les diplômes déjà obtenus, pour demander une VAE, il faut :

  • Avoir exercé une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim), non salariée (artisan, commerçant etc.), bénévole ou de volontariat, une activité sportive dès lors que vous êtes inscrit sur la liste des sportifs de haut niveau ;
  • Ou avoir exercé des responsabilités syndicales (par exemple, les délégués syndicaux), un mandat électoral local ou une fonction élective locale.

Le dossier de recevabilité (livret 1)

Ce dossier se compose des pièces suivantes :

– Documents justifiant la durée des activités exercées par le candidat

– Attestations justifiant la durée des formations (initiale ou continue) réalisées en situation de travail

– Certifications ou parties de certifications obtenues

– Documents spécifiques réclamés par l’organisme de certification

– Formulaire de candidature complété et signé (cerfa n°12818)

 

Suite à l’analyse du dossier, notre organisme certificateur émet un avis de recevabilité ou de non-recevabilité.

 

L’accompagnement au dossier VAE et à la préparation du jury

 

Le dossier VAE (livret 2) est un document écrit rédigé par le candidat présentant l’expérience et les compétences acquises. A partir des questions formulées dans le dossier, le candidat doit présenter, décrire, analyser et formaliser ses activités et compétences en les mettant en lien avec le référentiel de compétences. Nous vous proposons une prestation pédagogique en vous apportant un soutien dans l’élaboration de votre dossier VAE et la préparation de l’entretien avec le jury. L’objectif est de vous aider dans l’identification, l’analyse et la présentation de vos expériences les plus significatives et les plus pertinentes en fonction du titre visé.

 

Le passage devant le jury et la certification

 

C’est l’étape d’évaluation et de validation.

L’entretien avec le jury a pour objectif de préciser et/ou de compléter le contenu du dossier VAE. Ce n’est pas une soutenance ou un oral d’examen mais un échange permettant de mieux identifier et évaluer les activités et compétences acquises.

Seul le jury est habilité à statuer sur la validation accordée.

Il statue, à partir de la lecture du dossier VAE et de l’entretien, sur chacun des blocs de compétences composant le référentiel professionnel du titre visé. Il peut attribuer une validation :

– Totale, le candidat est titulaire du titre,

– Partielle, le candidat valide certains blocs de compétences,

– Aucune validation

En cas de validation partielle, le jury formule des préconisations pour l’obtention totale du diplôme. Les blocs de compétences obtenus sont valables tout au long de la vie.

 

L’entretien post-jury

 

En cas de validation partielle le candidat a 2 possibilités pour obtenir les domaines de compétences manquants : 

– Suivre les compléments de formation correspondants dans un centre de formation habilité et passer les épreuves et examens prévus, 

– Se présenter de nouveau devant un jury VAE, en bénéficiant, si le candidat le souhaite, d’un accompagnement VAE

– Il est également possible si cela est pertinent de faire une période d’immersion professionnelle dans un autre lieu d’exercice pour affiner son expérience.